Les premiers pas

Depuis que j’ai démarré ce projet de blogue, il y a à peine une semaine, vous êtes plusieurs à m’avoir contacté pour savoir par où commencer. Certains n’arrivent pas à faire un budget, d’autres ont de la difficulté avec leurs dettes et certains réalisent qu’ils n’investissent pas assez pour la retraite. J’ai l’intention de faire un billet sur chacun de ces problèmes spécifiques. Mais bien sûr, je ne ferai pas tout cela aujourd’hui.

Ce que je vous propose dans ce billet est simplement la présentation d’une méthode simple et efficace pour prendre ses finances en main. Je m’adresse spécifiquement à vous qui débutez votre parcours.

Dave Ramsey, important auteur et animateur américains, propose un tel système en 7 étapes. C’est ce qu’il appelle les 7 premiers pas (7 baby steps) et ce programme a aidé des millions d’Américains. D’une simplicité remarquable, il est facile à suivre et offre de bons résultats. Je vous recommande également son Best Seller Total Money Makeover. Je mets cependant un petit bémol, il y a plusieurs éléments avec lesquels je ne suis pas totalement en accord, mais je garde mes critiques pour billet ultérieur.

Voici le résumé rapide des étapes avant de les expliquer une à une :
1 — économiser 1000 $ pour un fond d’urgence initial;
2 — Rembourser toutes ses dettes sauf l’hypothèque;
3 — Bâtir un fond d’urgence de 3 à 6 mois;
4 — Invertir 15 % de ses revenus bruts pour la retraite;
5 — Économiser pour les études des enfants;
6 — Rembourser l’hypothèque de manière accélérée;
7 — Faire croître sa richesse et donner.

ÉTAPE 1 : Économiser 1000 $ pour un fond d’urgence initial.

Mettre 1000 $ de côté — cela peut sembler facile si vous vous intéressez déjà à vos finances. Cependant, considérant qu’une étude publiée en décembre 2019 démontrait que près de 70 % des Américains ont moins de 1000 $ de côté, on comprend mieux la nécessité de cette première étape.

Cette étape accomplit deux choses. Premièrement, en ayant 1000 $ de côté, on peut mieux faire face à un imprévu sans devoir recourir à une carte de crédit (et ses 19 % d’intérêts). Deuxièmement, et c’est probablement sa plus grande force, il amorce un changement psychologique amenant la personne à économiser et à surveiller ses dépenses. Cette diminution des dépenses sera essentielle pour l’étape suivante.

Étape 2 : rembourser toutes les dettes — sauf l’hypothèque — grâce à la méthode «boule de neige»

Vous faites la liste exhaustive de vos dettes. (Je recommanderais même de demander une copie de votre dossier de crédit pour être certain de n’en oublier aucune et pour vous s’assurer qu’il n’y a pas eu de vol d’identité par la même occasion.) Et vous les classez en ordre du plus petit solde vers le plus grand.

Vous faites alors le paiement minimal sur chacune de cette dette, pour ne pas nuire à votre crédit, et ajoutez des versements additionnels sur la plus petite. Comme vous avez déjà réduit vos dépenses à l’étape 1, vous allez être capable de commencer à rembourser vos dettes plus rapidement. Une fois la plus petite entièrement remboursée, on s’attaque à la deuxième en y ajoutant tout l’argent précédemment dédié à la précédente, et ainsi de suite.

Une grande force de cette méthode est son impact psychologique. Comme elle permet de rapidement voir certaines dettes disparaître, elle aide vraiment à se garder motivé. Voici une calculatrice pour vous aider à voir l’effet de cette méthode.

Étape 3 : Bâtir un fond d’urgence de 3 à 6 mois
On ne pourrait jamais insister assez sur ce point! Assurez-vous d’avoir assez d’argent de côté pour répondre à vos dépenses pour une période de 3 à 6 mois.

Le montant à mettre dépendra entre autres de la stabilité de votre emploi, du temps estimé pour trouver un autre emploi si vous perdiez le vôtre et du nombre de personnes dépendant de votre salaire. Par exemple, on dit souvent que 3 mois suffisent pour un fonctionnaire avec sécurité d’emploi alors que pour un travailleur autonome mieux vaut viser 6 mois.

Le fond d’urgence devrait être dans un compte distinct de votre compte courant, pour ne pas être tenté de piger dedans. Il doit demeurer facilement accessible et être protégé contre les fluctuations du marché, évitez donc de le mettre dans un REER ou de le jouer à la bourse.

Étape 4 : investir 15 % des revenus bruts du ménage pour préparer votre retraite.
Le plus simple ici est de programmer un virement automatique vers votre CELI ou votre REER. En le planifiant pour la journée de votre paie, vous n’aurez plus à vous en soucier, et comme l’argent quittera votre compte avant même que vous ne le voyiez, vous ne serez pas tenté de le dépenser. Et que choisir comme type de placements? Ramsey et son équipe recommandent des fonds communs de placement (fonds mutuels). Si vous adoptez cette même stratégie assurez-vous simplement de les magasiner un peu, car les banques ont la fâcheuse habitude de nous vendre leurs fonds maisons trop coûteux et peu efficaces.

N. B. Il est possible de faire les étapes 4, 5 et 6 simultanément.

Étape 5 : Économiser pour les études des enfants

Je pense que cette étape est assez claire. Surtout considérant à quel point les REÉÉ sont avantageux — maximisez-les autant que possible.

Étape 6 : Rembourser l’hypothèque de manière accélérée.
Une fois les étapes 4 et 5 en cours, que faire de vos surplus? Vous pouvez rembourser plus rapidement votre hypothèque. On ne peut pas prétendre être parfaitement autonome financièrement tant qu’on a des dettes, alors il s’agit ici de la dernière étape vers l’indépendance.

Étape 7 : Bâtir sa richesse et donner.
Bravo! Votre retraite est financée, vous n’avez plus aucune dette et les études de vos enfants sont garanties, félicitations! Vous pouvez continuer à faire croire votre patrimoine, mais aussi à donner autour de vous : que ce soit en charité ou en conseils. Il est plus agréable de donner que de recevoir et, dans votre situation, vous pouvez vous permettre d’être généreux.

En conclusion
7 petites étapes, simples comme tout, et qui donnent de bons résultats. Est-ce la méthode la plus efficace du point de vue mathématique? Absolument pas. Mais la puissance de cette méthode est de considérer l’aspect psychologique des finances personnelles afin de vous garder motivé. Je pense honnêtement que c’est une bonne stratégie si vous commencez à vous intéresser à vos finances. Certains la garderont toute leur vie alors que d’autres se dirigeront rapidement vers autre chose. L’important, comme toujours, n’est pas nécessairement d’avoir la méthode la plus efficace, mais plutôt d’adopter la méthode nous convenant le mieux.

Pour ceux qui sont déjà bien avancés dans leur parcours vers l’indépendance financière, en quoi votre stratégie diffère-t-elle de celle de Ramsey? (J’ai l’impression que ses étapes 4 et 6 ne seront pas populaires;)) N’hésitez pas à partager vos commentaires et vos critiques, vous avez probablement des points auxquels je n’ai pas pensé pour mon billet critique.

6 commentaires sur « Les premiers pas »

  1. Tu m’as fait réaliser que je devais au moins doubler la somme que je mets dans mes REER présentement, et que j’avais les moyens de le faire. Bien que je débute à porter attention a mes finances de manière plus sérieuse, il est agréable de se sentir en position de pouvoir en prendre soin intelligement.

    Très bon billet !

    J'aime

    1. Merci!
      Ça me fait réaliser que j’aurais dû préciser que Ramsey demande de ne pas calculer les cotisations de l’employeur à l’étape 4. Donc si tu mets 9% et que ton employeur mets la même chose, ça ne fait pas 18, mais seulement 9. Tu devrais donc investir un 6% supplémentaire pour atteindre le 15. Personnellement je trouve que 15% c’est trop peu (mon taux d’investissement est de 39%) Mais 15% c’est un excellent début.
      Ne lâches pas, tu es sur la bonne voie!

      J'aime

  2. Très intéressant! Très bien écrit! Il serait peut-être bon de souligner qu’on peut être FIRE et généreux! L’un m’empêche pas l’autre! On n’est pas obligé d’être « cheap » quand on est FIRE. Je dis ça après avoir lu dans un forum de discussion FIRE des échanges sur le pourcentage de pourboire à donner quand on va au restaurant. Personnellement, je dînais souvent au restaurant quand je travaillais. Je prenais habituellement un plat économique mais mon pourboire était généreux! J’avais droit à un service VIP. Je précise que ça ne m’a pas empêché de jouir d’une retraite confortable maintenant, incluant le voilier dans les Antilles… Juste la pandémie que je n’avais pas anticipé… Mais on va en voir la fin avant la fin de 2021…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :