Défi: Dry February

Ma conjointe et moi allons relever le défi du «Dry February» cette année. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un défi consistant simplement à ne pas consommer d’alcool pendant tout le mois de février.

Photo de Engin Akyurt sur Pexels.com


Qu’est-ce que cela à avoir avec mon blogue sur le mouvement FIRE?
Vous êtes vous déjà attardés sur vos dépenses en alcool? C’est un produit de luxe très dispendieux, surtout au Québec. Alors, couper dans sa consommation n’est pas seulement bon pour la santé, mais aussi pour ses finances.

Notons que je ne prône pas l’abstinence totale non plus, loin de là. Certains le savent déjà, mais ce site n’est pas mon premier blogue. Dans une autre vie, avant d’avoir des enfants, j’avais un autre blogue dédié aux microbrasseries du Québec. J’essayais de visiter chaque semaine une nouvelle microbrasserie ou un Broue Pub pour ensuite discuter des produits offerts (alcool et nourriture), de la qualité du service et de l’ambiance. Et admettons que 50 $ par sortie, 52 sorties par année, c’est quand même quelques 2600 $ par an, et ce seulement pour les sorties.

Avec l’arrivée des enfants, j’ai abandonné ce projet, les occasions de sortir étant incroyablement limitées. Cependant, j’ai gardé l’habitude d’aller dans des dépanneurs spécialisés et m’acheter 2-3 bières de microbrasseries par semaine. À 7-10 $ chacune, plus une bouteille de vin de temps en temps, ça demeure une dépense énorme.

Par exemple :
8 $ par bières, 3 bières par semaine : 1250 $/an.
Deux bouteilles de vin à 15 $ par mois : 360 $/an
Un 5 à 7 par mois (50 $) : 600 $/an
Total : 2210 $/an.

En commençant à faire un véritable budget, nous avons été surpris de la quantité d’argent qui partait en alcool : plus d’une paie complète par année. Nous avons réduit énormément nos dépenses en la matière. Notre budget actuel est de 100 $ par mois, ce qui permet quand même une bouteille de vin par semaine et quelques bières de microbrasserie ou un excellent gin à l’occasion (et nous avons d’excellents gins au Québec).

Inutile de vous dire que ce budget plus serré a été très bénéfique sur nos finances. Ne sauver que 50 $ par mois, pendant 30 ans, si on l’investit à 9 %, c’est quand même 86 000$  – ou une retraite une ou deux années plus tôt.

C’est pourquoi nous allons faire «dry february» encore cette année.
Allez-vous relever ce défi avec nous?

3 commentaires sur « Défi: Dry February »

  1. Salut Objectif IF,

    Pas cette année! Il nous reste juste ça cette année faudrait quand même pas s’enlever ce plaisir. Mais je l’ai fait pendant 4-5 ans, et parfois, j’ai même ajouté le mois de janvier. Donc mon dernier verre avant le 1er mars, c’était pour célébrer la nouvelle année à venir.

    Mais tu as raisons, j’ai calculé vite, vite, j’arrive à 150$/mois pour l’alcool : bières de microbrasserie et quelques alcools forts. Peut-être que nous devrions viser nous aussi un budget de 100$/mois?

    Merci pour la réflexion et au plaisir,

    Aimé par 1 personne

    1. Bien honnêtement, nous avons échoué cette année. Une petite bouteille de vin à la St-Valentin et 2-3 bières de microbrasserie pendant une soirée de jeux de société en ligne avec des amis. Je me console en me disant que 30$ plutôt que 100$ c’est déjà une bonne amélioration.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :