Mon nombre « Coast-FI »

En 2020, avant de se décider à joindre le mouvement FIRE, ma conjointe et moi investissions en moyenne 2400 $/mois, sans compter mon fonds de pension. Si nous continuons ainsi jusqu’à 65 ans, en supposant 9 % de retour par année, nous devrions avoir accumulé 5,5 millions. C’est vraiment plus qu’il ne nous en faut.

Donc, une bonne option sera de réduire nos investissements une fois que nous aurons accumulé assez de capital pour que les intérêts composés nous propulsent vers notre objectif sans avoir besoin de cotisations supplémentaires. C’est ce que l’on appelle «Coast-FI» dans le jargon. La question est alors : quel est ce chiffre magique qui nous permettra de cesser d’investir aussi agressivement? Aussi appelé «Coast-FI number» (C, dans la formule ci-dessous).

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Comment calculer ce nombre? C = I/((1+R)^A)
Rassurez-vous, nous allons le faire étape par étape.

I
Premièrement, il faut connaître le montant total dont nous avons besoin pour notre retraite. Pour cela, on peut généralement se baser sur la règle des 4 %. Donc, je divise le salaire dont j’ai besoin pour vivre par 4 %. Par exemple, je sais qu’un revenu de 42 000 $ brut est suffisant pour couvrir nos dépenses actuelles. 42 000/0,04 = 1 050 000 $. C’est notre nombre d’Indépendance Financière ou « FI number » (I dans la formule).

R
Deuxièmement, il faut connaître le retour espéré sur ses investissements (R). Généralement le marché rapporte 9 % par année, mais il faut considérer 2 % d’inflation. Donc R = 0,07 (7 %).

A
Troisièmement, il faut estimer le nombre d’années (A) avant la retraite. Ici, je vais supposer la retraite à 65 ans. J’aime beaucoup mon emploi et je ne suis pas encore décidé à prendre une retraite anticipée. J’approche de 34 ans, donc il me reste 31 ans avant cela.

Et on entre tout cela dans la formule
C = I/((1+R)^A)
C = 1 050 000/((1 +0,07)^31)
C = 129 000 $

Bon, je ne suis pas tout à fait rendu là. En fait, on est à peine à mi-chemin.

Si je voulais l’atteindre dans 5 ans, ça donnerait quoi?
1 050 000/((1 +0,07)^26) = 181 000 $.
Ce qui est beaucoup plus réaliste. En fait, dans 5 ans je devrais avoir largement dépassé ce nombre. Pour dire vrai, au rythme actuel, nous devrions avoir atteint notre nombre Coast-FI dans 2 ans.

Ce que cela veut dire est que, si mes suppositions sont exactes, dans 2 ans je pourrai cesser d’investir et ma retraite sera pas mal garantie. Je pourrai laisser mon capital déjà investi faire tout le travail.

Est-ce que je m’arrêterai là?
Non, surtout pas. Car chaque investissement supplémentaire, d’une part, accroîtra ma sécurité financière et, d’autre part, pourrait me permettre de prendre ma retraite plus tôt si l’envie m’en prenait.

Et mon fonds de pension dans tout ça?
La valeur de transfert de mon fonds de pension est de 64 000 $ au moment d’écrire ces lignes. Donc, si je le prends en compte, nous avons déjà atteint notre nombre «Coast-FI».

Cependant, je ne veux pas que ma retraite ne dépende de quelqu’un d’autre que de moi-même. On a déjà vu des fonds de pension être modifiés par l’employeur, parfois mal versé ou tout simplement volé. C’est rare, mais ce n’est pas du jamais vu. Je veux donc m’assurer d’être protégé contre ces éventualités et c’est pourquoi je néglige volontairement ce montant dans mon calcul.

La situation a changé.
Entre le moment où j’ai commencé à rédiger cet article et aujourd’hui, j’ai appris avoir possiblement un petit problème cardiaque. Bien que mineur, il m’incite à viser la retraite précoce afin d’être certain de pouvoir en profiter.

Ainsi, en prenant ma retraite quelque 15 ans plus tôt, je me priverai de 15 ans d’intérêts composés. La méthode COAST-FI n’est donc plus aussi intéressante pour nous et c’est l’épargne directe, plus que les intérêts composés, qui nous permettront d’atteindre notre but. Alors en refaisant tous les calculs avec le nouvel objectifs en vue, nous allons atteindre notre nombre COAST-FI dans 10 ans (7 si j’inclus la valeurs de transfert de mon fonds de pension).

5 commentaires sur « Mon nombre « Coast-FI » »

  1. Je te dirais de commencer à préparer ton « coast FI » car c’est plate de se rendre à ce point et ne pas avoir vraiment prévu cette étape.
    J’ai plein de questions fiscales et pas tout à fait réponses à tout.
    Je vais convertir des placements « cash » vers mon CELI au lieu d’y mettre de l’argent frais et je commence à me demander si cela vaut la peine d’investir du nouvel argent dans mon REER.

    J'aime

      1. Si tu vises l’indépendance financière, tu te dois de maxer tous tes régimes enregistrés. Au pire tu peux reporter la déduction en impôts si tu penses gagner davantage plus tard. D’autant plus qu’en prenant une retraite anticipée tu as vraiment plus de flexibilité et de temps pour retirer l’argent des reers à faible taux. Je suis dans la même situation que toi avec un db pension aussi.

        Aimé par 1 personne

      2. En effet.
        Je répondais surtout à mon collègue à l’effet que notre taux d’imposition marginal sera le même à la retraite qu’au travail. De sorte que l’avantage fiscal du REER est marginal pour nous si on suit le cheminement normal de la retraite à 65 ans. Dans mon cas, surtout en raison des enfants et de l’allocation familiale, c’est clair que je maximise le REER. Pour ce qui est des stratégies de décaissement, je ne m’y suis pas encore vraiment attardé, mais je vais le faire. Maintenant que ma décision est prise de vraiment prendre une retraite anticipée, le REER devient nettement plus intéressant que je ne le pensais initialement.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :